Journée International des Chiens guides - 28 avril 2021

Taxis Verts est disponible pour tous! Clientèle d’affaires, particuliers, étudiants, personnes en chaise roulante, malvoyants,… sans aucune exception. Taxis Verts transporte tout le monde. En plus des taxis conventionnels, nous disposons de minibus et de véhicules adaptés avec rampe pour personnes à mobilité réduite.

Stéphanie V. de Schaerbeek est malvoyante et sort quotidiennement à Bruxelles avec son chien-guide Ness. Grâce à Ness, elle se déplace, et utilise régulièrement les Taxis Verts.

« J’ai Ness depuis 4,5 ans et il m’aide à me déplacer du point A au point B. Il peut trouver la poubelle ou la porte, entre autres. Ness connaît plus de 40 instructions, mais il est toujours incapable de conduire. Si je ne connais pas l’itinéraire moi-même, je n’y arriverai pas. C’est pourquoi j’utilise régulièrement le taxi. Ness augmente ma visibilité auprès des chauffeurs arrivants sur place.

Lorsqu’ils nous ont vus, ils viennent m’aider à monter à bord ou m’accompagner jusqu’à la porte de ma destination. Ness ne fait pas grand-chose dans le taxi, il est entraîné à s’allonger tranquillement à mes pieds pendant que je m’assois sur la banquette arrière. Il y a quelques semaines, j’ai commandé un Taxi Vert et un chauffeur très sympathique est venu spontanément m’aider. J’avais un rendez-vous où je suis arrivée trop tôt, alors le chauffeur est resté avec moi jusqu’à ce que la porte s’ouvre et que je puisse entrer. Ce fut une très chouette expérience avec ce chauffeur. »

Stéphanie, malvoyante et cliente de Taxis Verts.

En 2018, Taxis Verts, ensemble avec la secrétaire d’État bruxelloise à l’Egalité des chances et la fédération professionnelle Comeos, a signé la charte visant à favoriser l’accessibilité des personnes à mobilité réduite avec leurs chiens d’assistance. «Les chauffeurs de taxis sont légalement tenus de transporter les personnes avec chiens d’assistance», explique le chauffeur Abdelhamid. « Je travaille en tant que chauffeur taxi depuis longtemps, depuis 1990. Je sers mes clients malvoyants ou aveugle comme mes autres clients. Je sors de la voiture pour ouvrir la porte et aider. C’est la moindre des choses.

Il faut toujours bien regarder et écouter le client, car parfois le client ne veut pas d’aide et il veut monter à bord tout seul. Ça fait partie du boulot de taxi qu’on a appris. J’ai déjà eu de nombreux clients avec chien-guide. C’est plus qu’une obligation légale, c’est un devoir et une fierté. Je me rappelle d’un trajet particulièrement long où le chien assistance est resté couché aux pieds de son maître et n’a pas bougé une seule fois!»

Mr. Abdelhamid, chauffeur de taxi depuis 31 ans.